Marc Chagall à Malmedy

Depuis 2004, l’ancien monastère de Malmedy a fait l’objet d’importants travaux de rénovation. Désormais, sur 3.000 m2, ce Malmundarium pose un regard moderne sur le passé de la ville, ses anciennes industries (tannerie et papeterie), son carnaval…

28943

Dans les combles, un bel espace est réservé aux expos temporaires. Alliant les rouges coquelicot aux bleus azurés, Marc Chagall (1887-1985) ouvre le tir.

Cinquante lithographies originales, appartenant toutes au même collectionneur privé français, développent l’univers de cet artiste majeur du vingtième siècle. Une vache qui vole, un couple d’amoureux planant au-dessus d’une ville, un coq, toute une imagerie onirique semble rattacher Chagall au surréalisme. Pourtant, selon Jean-Christophe Hubert, commissaire de cette expo (et aussi de celle, précédemment évoquée, sur le surréalisme au Château de Waroux): "L’œuvre de Chagall fait surtout référence au pays de son enfance, la Biélorussie juive, le théâtre juif, le message biblique, des rêves ou des images comme sorties de son inconscient".

Observateur d’un monde coloré, Chagall peint aussi la tour Eiffel, les ponts de Paris, sa ville d’adoption. S’il exprime un regard bienveillant sur le monde, il lui arrive aussi d’évoquer la montée de l’antisémitisme, le nazisme. Les lithos ici montrées datent des années 1960, une période heureuse pour Chagall. "Mon cirque, disait-il, se joue (…) dans la fenêtre où se reflète la lumière".

Jusqu’au 25/9. Malmundarium, place du Châtelet 9, 4960 Malmedy. Du ma. au di., de 10h à 18h. Fermé lu. Entrée (Malmundarium + expo): 6 €. 080/79.96.68. www.malmundarium.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité