Livre: Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides

Après deux livres restés dans les mémoires - Virgin Suicides qui a donné le premier (beau) film de Sofia Coppola et Middlesex, l'épopée (enivrante) d'un hermaphrodite -, Jeffrey Eugenides livre une variation autour de l'exercice - difficile - dit du "grand roman américain".

729435

A travers le destin de plusieurs personnages qui se cherchent, l'auteur, qui a puisé dans sa réserve personnelle de souvenirs, construit un ballet fait de va-et-vient, d'approches et de rejets sentimentaux.

On fait la connaissance de Mady en 1982, le jour de la remise des diplômes, en même temps que de Leonard, le garçon qu'elle aime, un vrai champion de la dépression et de Mitchell, étudiant en théologie qui s'est juré d'épouser Mady alors qu'elle a passé sa vie à l'envoyer balader.

Un marivaudage intellectuel où Roland Barthes et Talking Heads sont des acteurs importants, idoles d'une jeunesse qui a du mal à renoncer à ses propres caprices…

On ne sait pas arrêter la lecture de ce roman dense et foisonnant qui rappellera de bons (ou de mauvais) souvenirs  à ceux qui furent étudiants dans les années 80 et eurent du mal à basculer dans l'âge adulte. Excellent.

Le roman du mariage
Jeffrey Eugenides
Editions de l'Olivier, 552 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité