Livre: Le jeu. Niveau 1: Oseriez-vous entrer?

Un jour, sur la banquette d'un train, il trouve un smartphone. Entre ses mains, un modèle au design rare qui affiche un message "Tu veux jouer, Henrik Petterson? Oui. Non". Et Henrik Petterson, jeune glandeur immature, répond "Oui".

908643

Il n'aurait pas dû… Entré dans Le jeu, H.K. est soumis à une série de défis – des plus crétins aux plus stupides – qui permettent d'accumuler les points et aux internautes, spectateurs des exploits des joueurs, d'établir le classement des meilleurs candidats.

 

Pris dans le tourbillon d'une subite cybercélébrité, H.K. accepte des missions de plus en plus dangereuses jusqu'au faux pas qui va le faire dériver dans… Mais dans quoi au fait?

 

Si l'on comprend que Le jeu est dirigé pour produire du divertissement contemporain, son rythme paranoïaque finit par brouiller les esprits. En suivant les aventures de H.K., le lecteur, même le plus méfiant, ne sait plus vraiment ce qui fait partie du jeu et ce qu'il reste de la vie. Errance au centre de la matrice de Big Brother, entre critique de la téléréalité (on pense beaucoup à des objets télé comme Secret Story ou Koh-Lanta) et fascination pour le "deep web" (les zones d'Internet dangereuses où certains élus aiment aller se faire peur), Le jeu, du Suédois Anders de la Motte, inaugure une saga techno au style ouvertement geek.

 

Si le propos (le basculement d'une réalité à une autre) n'est pas nouveau, le livre, outre qu'il est délassant, a le mérite de poser des questions auxquelles les nouveaux médias nous obligent à nous confronter. – S.M.

 

Le jeu. Niveau 1: Oseriez-vous entrer?
Anders de la Motte
Fleuve Noir, 431 p.

Plus d'actualité