Livre: Je n’ai pas peur de Niccolo Ammaniti

C’est l’été, il fait chaud. C’est un des étés les plus chauds. C’est l’été 1978. Dans ce joli coin perdu des Pouilles, les enfants jouent. Et puis, c’est l’accident. 

506814

Rien de grave. Michele se retrouve là où il n’aurait pas dû être. Dans la cache où est gardé un enfant. Qui est-il? Pourquoi est-il nu et prisonnier ici? Remonté à la surface, gardant pour lui le secret de sa nouvelle rencontre, Michele commence à décrypter autrement les conversations des grandes personnes. Parmi elles, ses parents…

Dans une atmosphère de thriller caniculaire, Niccolo Ammaniti livre un récit d’initiation qui se prend comme une gifle en plein visage. Pour Michele, c’est la fin de l’innocence. Pour les lecteurs d’Ammaniti, c’est le point sur une société italienne qui ne contrôle pas toujours ses sorties de route. Par l’un des jeunes auteurs énervés qui ont reboosté la littérature italiene. Captivant.

Je n’ai pas peur
Niccolo Ammaniti,
Robert Laffont, 256 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité