Livre: Ils se croyaient illustres et immortels

 Héros de leur temps, ils n'auraient jamais imaginé finir ainsi. Ces gâtés devenus gâteux sont pourtant tombés de haut quand, à la fin de leur vie, plus personne n'était là pour les aider à franchir les portes du cimetière.

1129

Héros de leur temps, ils n’auraient jamais imaginé finir ainsi. Ces gâtés devenus gâteux sont pourtant tombés de haut quand, à la fin de leur vie, plus personne n’était là pour les aider à franchir les portes du cimetière.

D’imbuvables esseulés oubliés de leurs proches, d’autres sans le sou ou socialement suicidés par le coût de leurs frasques ou, les moins à plaindre, ayant parfois délibérément opté pour une sortie plus discrète. Dumas, Lamartine, Sagan ou Le Corbusier survivent désormais au panthéon des encyclopédies, mais aucun n’a brillé par les fastes de ses funérailles.

Sous la forme de petits requiems précis où la fatalité côtoie souvent l’humour, Michel Ragon, historien octogénaire et brillant, pointe avec une certaine amertume la fragilité de la célébrité. En onze portraits nécrologiques, ce touche-à-tout nous surprend sur ces destins dont toute la gloire fut naturellement restituée de manière posthume. Un livre qui ne s’écarte jamais de son sujet, alors qu’on aimerait parfois en savoir (encore) plus sur les raisons qui menèrent ces vieillards décrépits dans ces positions toujours délicates. – J.V.H.

Ils se croyaient illustres et immortels
Michel Ragon
Albin Michel, 154 p.
Notre avis: 3 étoiles

Sur le même sujet
Plus d'actualité