Livre: Donald Ray Pollock – Le diable tout le temps

Un vrai livre de dingue par un auteur (ancien ouvrier) qui n'a pas peur de plonger les bras - jusque-là - dans les croyances les plus affreuses de l'Amérique profonde.

345997

La première partie du livre est fulgurante et montre l'acharnement d'un homme implorant le Seigneur de sauver sa femme qui agonise dans d'atroces souffrances. Un fou de Dieu qui entraîne son fils dans un tourbillon d'invocations et de sacrifices stériles…

Marqué à jamais par ses séances de mysticisme malade au tronc à prières dans la forêt et par le suicide de son père (mort ouvert par la gorge), le garçon connaîtra une vie coincée dans le bout du cul du monde.

Entre la bigoterie d'une grand-mère et la dévotion au Christ d'une fausse demi-sœur qui attend le retour de son père, un prédicateur en fuite après avoir tué son épouse qu'il croyait possédée par le malin.

On est emporté par la prose violente de ce Pollock qui semble s'y connaître en tarés et on est exténué d'avoir traversé cette histoire où l'on voit le mal partout. Un roman qui sent la charogne et qui vous retourne le cœur.

Donald Ray Pollock
Le diable tout le temps
Albin Michel, 370 p.

Plus d'actualité