Livre: Chronique d’hiver de Paul Auster

L'écrivain le plus trendy des années 90 passe aux aveux: il a mené une vie comme la nôtre, mais mieux écrite.

815929

Quand un type rédige son autobiographie, il y a intérêt à ce que sa vie ait été particulièrement originale, ou exemplaire.

Ou alors il s'appelle Paul Auster. A déjà 64 ans, l'écrivain le plus trendy des années 90 raconte ses jeunes années à Newark (New Jersey), ses multiples appartements, son atterrissage à New York, le décès de sa mère. Rien d'exceptionnel, quoi.

Et pourtant! Parce qu'à la différence de l'autre écrivain star de Newark (Philip Roth), quand Auster choisit de parler de lui, il ne prend pas le biais de l'alibi fiction. Ecrit au miel de l'intimité, Chronique d'hiver est une vraie vie, les coulisses révélées d'une carrière dont tout fan de littérature a suivi la progression.

Un peu foutraque, décliné en "tu", prenant à l'occasion les aspects d'un récit de voyage ou d'un annuaire immobilier, l'ouvrage brasse large, la joue entomologiste sur de minuscules détails, et se termine là où il avait démarré: Auster a toujours 64 ans (en 2011), et il entame la deuxième partie de sa vie. Bon, et maintenant, à quand un nouveau vrai roman?

Chronique d'hiver
Paul Auster
Actes Sud, 192 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité