Liège en mode urbain

 Après une première édition un peu floue en 2012, le festival Connexions Urbaines revient à Liège pour trois jours et trois nuits de délires pluridisciplinaires. Comme son nom de baptême le laisse supposer, les arts urbains sont mis à l'honneur. Les arts urbains? La belle affaire.

1096520

Du graffiti à la danse, de la mode au hip-hop, de théâtre de rue au stand-up, toutes les disciplines culturelles ont, de loin ou de près, une connexion avec la ville.

Loin d'être isolé dans la Cité ardente, cet événement rappelle le dynamisme d'une ville et de sa jeunesse qui, plutôt que de se plaindre ou d'attendre qu'une pluie improbable de subsides tombe sur elle, a choisi de compenser le manque de moyens par une débauche d'idées. Le festival se veut itinérant et mêle des manifestations gratuites et d'autres payantes  (via un pass à 12 €). Côté musique, les très attendus Paon (photo) dévoileront des chansons de leur premier album à paraître; à suivre aussi, Nicolas Michaux, chanteur d'Eté 67 qui tente l'aventure solo, les remuants Robbing Millions ou encore le DJ Lefto. Plusieurs musées (le Grétry, le Grand Curtius, Luminaire…) offrent un accès à leurs collections permanentes, des magasins de fringues organisent défilés et happenings, Redboy (de MLCD) se produit en solo et il y aura même un coverband qui jouera l'intégralité de l'album "bleu" du groupe indie Weezer paru voici vingt ans. Oui, c'est celui où il y a Buddy Holly. – L.L.

> CONNEXIONS URBAINES, du 8 au 11/5, Liège. www.cufestival.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité