Le portrait de Dorian Gray

Dorian Gray est aussi beau qu’innocent. Sa rencontre avec Lord Henry (le diable?) fera de lui un jouisseur sans scrupules et un assassin.

1217881

Un homme doué d’une éternelle jeunesse, alors que son portrait vieillit au rythme de ses turpitudes. Oscar Wilde écrit Le portrait de Dorian Gray bien avant l’avènement du Botox et crie: "Vive l’amoral!" L’intelligentsia criera au scandale. Aujourd’hui, que reste-t-il de cette fable fantastique? La dimension scandaleuse de l’œuvre n’est plus d’actualité. L’ode que l’auteur fait à la liberté des mœurs, qui détruira l’âme du beau Dorian, ne choque plus nos oreilles. Subsiste un conte sur le cynisme des rapports humains, l’amour impossible et la difficulté de faire son coming out! Et un spectacle adroitement mis en scène, qui nous plonge dans les brumes d’un Londres inquiétant, mené par un épatant duo de comédiens: Benoît Verhaert et Damien De Dobbeleer.

> JUSQU'AU 16/11. Théâtre des Galeries, Bruxelles. www.trg.be 

Sur le même sujet
Plus d'actualité