Le condamné à mort

Chacun à leur façon, Jeanne Moreau et Etienne Daho ont rencontré Jean Genet au cours de leur vie artistique. Moreau l'a connu à la fin des années 50. Daho l'a découvert par l'œuvre de Bowie, allant jusqu'à reprendre Sur le cou, un extrait du Condamné à mort.

36016

A l'occasion du centenaire de la naissance de l'auteur des Bonnes, le duo inattendu interprète l'intégralité de ce Condamné à mort, long poème sulfureux en hommage à la beauté de Maurice Pilorge, jeune assassin passé à la guillotine. Mis en musique par Hélène Martin, la voix grave de l'une se marie à la 2voix chaude de l'autre, offrant au texte une intensité bouleversante. Et quand Jeanne Moreau, de son timbre inimitable, récite la dédicace écrite par Genet en 1942, la grâce se mêle à la tristesse. C'est beau à vous donner des frissons.


> Le 18/6, 21h. Bozar, rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles. De 26 à 44 €. 02/507.82.00. www.bozar.be

Pour entretenir l'ambiance, à voir à la Cinematek: Mademoiselle avec Jeanne Moreau sur un scénario de Genet et Lumière de et avec Jeanne Moreau.

> Le 18/6, 16h30 et 19h. Cinematek, rue Baron Horta 9, 1000 Bruxelles. 3 €/film. 02/551.19.19. www.cinematek.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité