Le castelet d’Elseneur

Quand les marionnettes s'emparent d'Hamlet, ce n'est pas seulement pour faire le guignol. Bravo pantins.

754455

Sur scène deux employés de pompes funèbres dont l’un s’appelle Oratio déboulent emportant un cercueil qu’il s’apprête à ensevelir. Soudain du fond de la salle rugit la voix du fantôme du roi, leur ordonnant de raconter l’histoire de cet Hamlet froid qu’ils s’apprêtent à enterrer sous peine de ne jamais pouvoir rentrer à Elseneur….

Ainsi débute la pièce de Shakespeare raconté par deux guignols entourés de marionnettes. Pas de camouflage dans ce spectacle formidable dont les deux manipulateurs sont aussi acteurs, donnant vie à la reine Gertrude ou au roi Claudius, reprenant des passages entiers de l’œuvre de Shakespeare. Un Hamlet manipulé donc, contorsionné dans tous les sens, les contresens aussi, qui déclenche le rire, et parvient à susciter une réelle émotion.

Le mérite en revient aux marionnettes, mais aussi et surtout aux trois acteurs concepteurs Franck Delatour, Jean-Michel Distexhe et Jérôme Thomas qui portent à bouts de bras, et ce n’est pas une image, ce spectacle. Mais que préférer? Êtres ou non-êtres, telle est la question….

 

> Le 25/01 au Centre de la Marionnette de Tournai. 20h. 069/88.91.30. Le 23/03 au Centre Culturel de Jodoigne. 20h. 010/81.59.67

Plus d'actualité