La tentation d’Eve: La Pietra seule en scène

L'ancienne étoile illumine le Cirque Royal avec un poignant hommage à l'éternel féminin.

342783

Un peu comme on va voir la Pietà, la vierge de Michel-Ange quand on arrive à Rome, il faut aller voir sur scène la Pietra au moins une fois dans sa vie.

Comme peu de danseuses avant elle, Marie-Claude Pietragalla est devenue une véritable icône de la danse contemporaine, capable de susciter les passions et d'incarner une époque. Celle où la femme a vécu le plus de métamorphoses et le plus de contradictions en très peu de temps. Loin des conflits qui ont suivi son départ de la direction du ballet national Marseille voici dix ans, l'ancienne étoile classique rompue aux chorégraphies contemporaines de William Forsythe ou Carolyn Carlson s'est apaisée. Elle a fondé sa compagnie avec l'homme de sa vie (le danseur Julien Derouault et père de sa fille de 6 ans), et se partage désormais entre la danse et la chorégraphie, avec un recul nouveau.

Après le spectacle Marco Polo en 2009, elle revient avec La tentation d'Eve, solo consacré aux femmes et inspiré par la figure d'Eve. Créé sur la mythique scène du Palace à Paris, cette prouesse d'une heure trente lui permet de se démultiplier à travers les métamorphoses féminines qui la hantent. A la fois mère, femme, fille et sœur, Pietra est toutes les femmes.

Un spectacle symboliste à l'image de cette énorme pomme tombée du paradis qu'elle pousse sur scène, pour se libérer de la culpabilité d'Eve et répondre à une question à la fois intime et universelle: c'est quoi être une femme?

Tantôt Jeanne d'Arc, guerrière des temps modernes, tantôt muse, prisonnière de son image et de sa beauté ou femme politique, Pietra se livre à une série de jeux de rôle, dans laquelle elle gravite avec grâce et humour. Scandé par des textes de poétesses ou une chanson de Barbara (à qui elle ressemble de plus en plus), le spectacle s'impose comme une enquête sur la condition féminine, dont la Pietra reste la grande inspiratrice, et la grande instigatrice. À ne pas rater.

LA TENTATION D'EVE, de et avec Marie-Claude Pietragalla. Les 27 et 28/4, 20 h. Cirque Royal, rue de l'Enseignement 81, 1000 Bruxelles. 02/218.20.15. www.cirque-royal.org

Plus d'actualité