La douleur: Chéreau/Duras/Blanc

Elle a ébloui les planches en Phèdre mis en scène par Patrice Chéreau et l'écran dans La reine Margot du même Chéreau. Dominique Blanc sera La douleur, adapté d'un récit autobiographique peu connu de Marguerite Duras.

219021

Sorte de journal d'absence qui raconte l'attente désespérée du retour de son mari Robert Antelme, écrivain et résistant déporté en camp de concentration. Douleur sourde de celle qui attend le retour de l'être aimé, dans l'effervescence parisienne du printemps 1945. Une table et une lumière fixe, très peu d'effets mais une voix habitée font ressurgir le retour douloureux des déportés à la Libération. A mi-chemin entre spectacle et lecture, Dominique Blanc devrait nous bouleverser dans un seul en scène qui restitue, intacte, la déchirure de l'écriture durassienne.

La douleur. Les 3 et 4 février. Bozar, rue Ravenstein 23, 100 Bruxelles. 02/507.82.00. www.bozar.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité