La Cambre Mode(s)

Parade <p>Ce qui n'était au départ qu'un petit défilé de fin  d'année avec, en guise de public, les parents et les amis venus soutenir les  étudiants s'est transformé en cours de route en un show glamour attendu à  l'agenda bruxellois. L'esprit du spectacle reste le même - montrer les  créations des élèves des cinq années de la section stylisme de La Cambre -,  mais l'ambition est montée d'un cran. Le défilé est aussi devenu un rendez-vous  important où les professionnels du textile viennent en observateurs, voire en  repérage.</p>
<p>Malgré un contexte économique difficile et une  réalité nettement plus dure que les fantasmes, les métiers de la confection  continuent d'attirer une génération beaucoup plus inspirée par les images  véhiculées par les médias. La mode est à la mode et le désir insistant des  jeunes à vouloir pénétrer l'industrie en témoigne. Et la Belgique, dont la  réputation fashion n'est plus à faire, reste une plaque tournante dans le  trafic des idées d'avant-garde.</p>
<p>À côté de ces considérations terre-à-terre dont  l'essentiel revient à se questionner sur les débouchés sur le marché de  l'emploi (on est quand même dans une école, on n'est pas encore chez Saint  Laurent!), le show de La Cambre est un pur moment de plaisir, parfois  hystérique, où l'on voit passer des choses hallucinantes de maturité, d'autres  entortillées dans leur propre naïveté. Le tout dans une a

34293

Ce qui n'était au départ qu'un petit défilé de fin d'année avec, en guise de public, les parents et les amis venus soutenir les étudiants s'est transformé en cours de route en un show glamour attendu à l'agenda bruxellois. L'esprit du spectacle reste le même – montrer les créations des élèves des cinq années de la section stylisme de La Cambre -, mais l'ambition est montée d'un cran. Le défilé est aussi devenu un rendez-vous important où les professionnels du textile viennent en observateurs, voire en repérage.

Malgré un contexte économique difficile et une réalité nettement plus dure que les fantasmes, les métiers de la confection continuent d'attirer une génération beaucoup plus inspirée par les images véhiculées par les médias. La mode est à la mode et le désir insistant des jeunes à vouloir pénétrer l'industrie en témoigne. Et la Belgique, dont la réputation fashion n'est plus à faire, reste une plaque tournante dans le trafic des idées d'avant-garde.

À côté de ces considérations terre-à-terre dont l'essentiel revient à se questionner sur les débouchés sur le marché de l'emploi (on est quand même dans une école, on n'est pas encore chez Saint Laurent!), le show de La Cambre est un pur moment de plaisir, parfois hystérique, où l'on voit passer des choses hallucinantes de maturité, d'autres entortillées dans leur propre naïveté. Le tout dans une ambiance électrique qui brasse, mixe et conjugue toutes les tendances du moment.

Les 3 et 4/6. Halles de Schaerbeek, rue Royale Sainte-Marie 22A, 1030 Bruxelles. Entrée: à partir de 17 €. 070/25.20.20. www.lacambre.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité