Julien Doré sur planches

Le blondinet pop préraphaélite dans un show qui tue Nouvelle Star et cite Champs-Elysées.

643968

Il se présente sur scène comme le fils artistiquement modifié de Sylvie Vartan et de Christ notre Seigneur.

Il avance, une couronne de fleurs au front, dans une veste à paillettes bleues qui rappelle les plus belles heures du Lido. Son regard ne laisse aucun doute: Julien Doré est habité. Habité par cette musique qui cite la variété la plus franche et la sublime par un traitement ascensionnel qui le transforme en personnage tombé de l’histoire de la culture populaire.

Depuis sa première apparition télé à la Nouvelle Star, programme totoche qu’il a torturé pour mieux en extraire l’essence pop, Julien Doré poursuit un parcours qui semble le mener vers les plus hautes sphères de la chanson française.

Avec son groupe qu’il tente de faire passer pour un orchestre de bal old school (le Julien Doré Orchestra), jouant avec les codes du spectacle – à commencer par le rapport d’amour qui lie un chanteur à ses fans -, le joli blond exécute ses tubes, Kiss Forever, Les limites… – en les gonflant d’un relief qui n’est pas loin de la performance. A voir. – S.M.

LE 27/10. Théâtre Royal, place du Théâtre 2, 5000 Namur. 081/226.026. www.theatredenamur.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité