Julien Doré – L∅ve Story

Electron libre de la chanson française qui transforme la pop en jardin extraordinaire, notre Juju adoré démarre sa tournée. On like tous...

1036076

Mine de rien, Julien Doré a réussi à s'imposer en trois albums comme l'un des artistes français les plus excitants de sa génération. Ennemi du consensus mou, du compromis et du politiquement correct, Juju revendique tant sur disque que sur scène sa sincérité là où certains ne voient que du second degré. Auteur de chansons populaires qui ressemblent à tout sauf à de la chanson populaire, il a signé avec "L∅ve" un disque magistral, carnassier et solaire. L'album dépasse déjà les 100.000 exemplaires au compteur et est méritoirement nominé aux Victoires de la musique aux côtés de "Racine carrée" de Stromae et des "Chansons de l'innocence retrouvée" d'Etienne Daho.

"Cet album, je l'ai conçu dans l'euphorie de ma tournée précédente ,nous expliquait-il en octobre dernier. Arrivé au bout du périple, on s'est dit avec nos musiciens qu'il fallait poursuivre ces moments intenses de bonheur. On l'a enregistré dans une maison en pierre dans le sud de la France. Il y avait du ciel bleu, des oiseaux, de la chaleur. "Lve" est construit comme un carnet de voyage. Il s'inspire de villes et d'endroits que j'ai visités, mais aussi d'un trip intérieur. "L ∅ve", ça veut dire "fauve" en danois, mais il y est aussi beaucoup question d'amour." Riche, complexe, artisanal, "L∅ve"rend hommage à sa culture rock, mais aussi à Michel Platini et à cette enfance dans laquelle il se complaît toujours. "Quand je fais ma propre psychanalyse, je me rends compte que beaucoup de choses réalisées par le Julien Doré adulte sont souvent rattachées de près ou de loin au gamin que j'étais."

Contrairement à beaucoup de ses confrères qui partent sur la route alors que leur album est à peine sorti, notre Jésus-Christ de l'ère bobo préfère prendre son temps. Après quelques concerts acoustiques promotionnels, sa tournée officielle a démarré le mercredi 5 février dernier à Clermont-Ferrand. "J’essaie de ne pas trop anticiper et de prendre du plaisir dans la création. On a répété avec le groupe, j'ai un peu réfléchi à la trame du spectacle, on a peaufiné la mise en scène et les lumières… Mais un live, ça évolue tous les soirs. Avec mon équipe, nous avons hâte de retrouver le public. C’est sur scène qu’on se sent le plus vivant." Nous avons hâte de voir ça, Julien…

Luc Lorfèvre

> LE 19/2, 20 H. Cirque Royal. De 30,50 à 37,50 €. www.cirque-royal.org

> LE 20/3, 20 H. Forum de Liège. De 27,50 à 37,50 €. www.leforum.be

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité