John Constable aux Beaux-Arts de Gand

Esquisses à l’huile du père de la peinture paysagère moderne aux Beaux-Arts de Gand. Eblouissant!

211519

East Bergholt, Brighton, Salisbury, Hampstead…, tous les lieux peints par le Britannique John Constable (1776-1837) ont fait partie de son quotidien. Enfant ou adulte, il y a habité, il s’y est promené. Et c’est de cela – une maison, le moulin de son riche minotier de père, le val de Dedham, un tronc d’arbre – qu’il traitera toute sa vie. À cette époque, où la peinture de paysage obéit encore à un académisme strict, explorer ainsi le terrain, s’y emplir le regard du mouvement du vent, des fluctuations de la lumière, est un acte neuf. Révolutionnaire, même. C’est ce que l’on peut découvrir dans l’expo finement mise en scène au Musée des Beaux-Arts (MSK) de Gand. Monographique, elle présente des esquisses à l’huile et des dessins issus des riches collections léguées par la famille Constable au prestigieux Victoria & Albert Museum de Londres.

Quelle merveille et quelle découverte! Surtout celle des ciels de Constable et de ses nuages, ”les merveilleux nuages qui passent… là-bas” comme les chantera plus tard Baudelaire. C’est, à notre sens, ceux qu’il peignit à Hampstead, un village surélevé, dégagé des fumées londoniennes, qui sont les plus originaux et les plus bouleversants. Car chez Constable, malgré la rigueur de l’observation, l’émotion n’est jamais très loin. Au MSK, on s’attardera aussi devant les deux esquisses grandeur nature des plus célèbres tableaux de Constable: La charrette de foin et Le saut du cheval. On reste émerveillés devant tant de fougue et de modernité.

JOHN CONSTABLE. Museum voor Schone Kunsten (MSK), Citadelpark, 9000 Gent. Jusqu’au 29/1. Du mardi au dimanche, de 10 à 18 h. Fermé lu. 9 €, 6,50 €, 1 €. Gratuit: – de 19 ans. 09/240.07.00. www.mskgent.be

On en profite pour voir aussi:
Dans le même musée (le MSK): l’expo Minne-Maeterlinck, un dialogue entre le sculpteur gantois et le Prix Nobel de littérature 1911, deux figures marquantes de l’art belge de la fin du XIXe siècle. Jusqu’au 29/1.

Au S.M.A.K., Musée d’Art contemporain (c’est juste en face du MSK): Johan Grimonprez, une rétro de ce cinéaste et artiste belge qui, sur la base de chutes de films, d’archives historiques, de vidéos maison, tente de donner un sens aux ravages causés par l’Histoire. Jusqu’au 29/1. www.smak.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité