Jeu vidéo: Metro Last Light

Metro Last Light poursuit les aventures d’Artyum dans une version postatomique et super-glauque du métro de Moscou.

878253

Terrés, les hommes y luttent, divisés en factions alors que des créatures mutantes font la loi à la surface. Last Light poursuit la trame de Metro 2033, best-seller en Russie écrit par Dmitri Gloukhovski.

Ce dernier collabore à l’écriture de ce jeu comme du précédent. Ça reste un FPS (First Person Shooter, jeu en vue subjective) basique dans les faits, mais son ambiance est assez unique. Graphiquement, ça envoie du lourd.

A force de jeux de lumières, de particules et en vous forçant à toujours garder l’œil sur votre stock de munitions et de filtres pour masque à gaz, il installe une atmosphère pesante. Son accent slave, préservé en maintenant les voix originales, contribue également à l’installation de l’univers.

Certes, il a bien quelques défauts, comme la progression qui est mal pensée à plusieurs endroits et l’IA qui est navrante, mais survivre seul face à cet univers plus qu’hostile s’avère particulièrement jouissif.

Metro Last Light
PC PS3 360

Plus d'actualité