JEU: Driver – San Francisco

Tanner, le flic chauffard, n’a qu’une obsession: coincer Jericho. Alors que ce dernier doit être jugé, il parvient à s’échapper avec l’aide d’une complice.

61866

En voulant les rattraper, Tanner est victime d'un terrible accident et plonge dans le coma. Mais ce n’est pas ça qui va arrêter notre héros, au contraire! Il peut désormais shifter: prendre possession du corps de n’importe quel conducteur!

Excellente trouvaille en terme de gameplay: on se déplace de voiture en voiture. On peut même diriger un camion en sens opposé pour arrêter net un fugitif. San Francisco amorce un retour aux sources pour Driver: pas de phases à pied, pas d’armes, de la conduite pure. Le terrain de jeu est énorme et le nombre de voitures, conséquent (128 véhicules).

L’histoire est prenante et le mode multijoueur, très original. L’ambiance sonore est un croisement entre années 70 et années 2000 avec beaucoup de funk. Seul bémol: les couleurs sont fades et les graphismes sont à peine satisfaisants. Comme dans tous les Drivers, les voitures survirent et le drift s’impose. – V.B.

Driver – San Francisco
PS3 X360 PC Wii

Sur le même sujet
Plus d'actualité