Jan Fabre chez les anciens

Au départ, l’escalier royal des Musées royaux des Beaux-Arts (Art ancien) à Bruxelles a été pensé pour permettre au roi et à la reine des Belges d’accéder discrètement aux collections.

947453

Désormais, dans ce lieu un peu austère, le regard du visiteur est irrésistiblement attiré vers le palier du haut. Quatre murs d’un bleu profond y forment comme une large frise. De cette installation émergent bientôt quatre paires d’yeux. Immenses et magnifiques. Ceux d’une femme, d’un hibou, d’un papillon, d’un scarabée. Regards qui se croisent, regards qui nous regardent nous en train de gravir les marches. Sous le titre Le regard en dedans, cette composition (des Cibachromes ou photos grand format magnifiées par de fins traits de bic bleu) fait partie de la série L’heure bleue de l’immense artiste belge Jan Fabre. Fascinante de puissance, énigmatique et simplement belle, elle est installée à demeure dans cette cage d’escalier historique. Sans doute peut-on trouver surprenant qu’une création aussi contemporaine élise domicile dans un lieu dédié à l’art du XVe au XVIIIe siècle. Ce serait oublier que l’artiste anversois, souvent provocateur, est aussi fasciné par les anciens maîtres. Lors de l’exposition L’ange de la métamophose (2008) à Paris, il avait déjà dialogué avec de grands anciens au Musée du Louvre, non sans avoir, avant cela, couronné de ses scarabées le digne plafond du Salon des Glaces du Palais royal de Bruxelles. Pour Fabre, passé, présent et futur peuvent parfaitement entrer en symbiose dans des institutions muséales. Michel Draguet, le directeur des Musées royaux, commanditaire de l’œuvre, en est convaincu lui aussi. D’ailleurs, depuis un an déjà, le même escalier royal conduit à une galerie où trônent les Chapitres I-XVIII. Cires et bronzes, une série d’autoportraits de… Jan Fabre, affublé de cornes, d’oreilles géantes, de têtes d’animaux, qui engagent un dialogue facétieux avec les œuvres de Rubens toutes proches. Cette série – on vient de l’apprendre – demeure, elle aussi, désormais acquise au musée.

> MUSEES ROYAUX DES BEAUX-ARTS, rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles. Tous les jours sauf lundi, de 10 à 17 h. www.fine-arts-museum.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité