James Blake: C’est quoi ce truc?

"C'est quoi ce truc?" Voilà la réflexion qui nous est venue à l'esprit lorsque nous avons écouté pour la première fois cet album.

20115

« C’est quoi ce truc? » Voilà la réflexion qui nous est venue à l’esprit lorsque nous avons écouté pour la première fois cet album.

Un piano mal accordé, des silences, des beats électro même pas dansants et une voix désespérée qui répète à l’infini « mon frère et ma sœur ne me parlent pas et je ne leur en veux pas »,seule phrase de la chanson I Never Learnt To Share.

Et puis, ce « truc »commence à prendre forme. Il y a de l’espace entre les notes, de l’originalité, de l’imprévu, un travail épuré à la production, des mélodies et de l’émotion. Beaucoup d’émotion. DJ et producteur, James Blake s’est fait connaître dans le milieu dubstep anglais en signant trois EP’s sur des labels indépendants.

Mais ici, il prend tout le monde de court. C’est tellement beau et barré qu’il devient presque impossible de coller une étiquette à sa musique. Allez, on se lance… Blake, c’est Antony & The Johnsons remixé par Aphex Twin. C’est du blues moderne retravaillé au laptop, du Talk Talk sous Prozac, voire du folk électro avec la reprise éblouissante de Limit To Your Love de Feist. C’est surtout une expérience sonore dont on ressort ébloui. Achetez cet album. – L.L.

 

 

James Blake – « James Blake »
Universal
Notre avis: 3 étoiles

The Wilhelm Scream

Limit to your love

Sur le même sujet
Plus d'actualité