Jamais sans Jamel

Le petit prince du rire remonte sur scène après sept ans d’absence. De la cité à son mariage, le prodige passe au crible ses mille et une vies.

216642

Il a promis de tout balancer. Sur lui, mais aussi sur l’affaire Clearstream, WikiLeaks, DSK ou les pédophiles. Une bonne basse de hip-hop, un gros jump, deux premières vannes et Jamel Debbouze a déjà conquis son public. Presque trop facile. Sept ans après Jamel 100 % Debbouze, sa tchatche mitraillette et ses erreurs intentionnelles de langage font encore mouche. Surtout lorsqu’il pointe la banlieue et son enfance dans sa ligne de mire. Le caddie quasi vide de sa mère, la galère scolaire, les poings de son père. "Ma mère, quand on lui demande ce que son fils fait dans la vie, elle répond qu’il fait croire aux gens qu’il ment." L’humoriste vide son sac avec tact et lâche même l’une ou l’autre vanne sur son handicap. Rare. Une première partie de spectacle entre rires et larmes.

Heureusement, la deuxième vie du gosse de Trappes ressemble plutôt à une version des Mille et Une Nuits. Radio Nova, Paris Première, Canal… Sans oublier son prix d’interprétation à Cannes pour son rôle dans Indigènes et son union avec une célèbre présentatrice à Marrakech. Il est bien loin Le cinéma de Jamel. Le bouffon des Yvelines est devenu le roi du rire mais aussi un père de famille. Virage à 180°! Et après quelques piques acides dont il a le secret sur le racisme, l’intégration ou la religion, Debbouze se met à tirer sur son mariage, l’accouchement (douloureux) de sa femme ou la naissance du petit Léon. "Mais vous allez l’appeler Léon tous les jours?", se demande sa mère. Jamel Debbouze creuse le sillon autobiographique qui a fait le succès de sa griffe. Mais si le ton se fait moins corrosif, le flow n’a pas pris une ride. On avait presque oublié que ce petit prince du rire a son trône à côté des tout grands.

TOUT SUR JAMEL Le 31/1 au Palais des Beaux-Arts de Charleroi, le 1/2 au Forum de Liège, le 2/2 au Cirque Royal et le 30/11 à Forest National. www.c-live.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité