Henry Bauchau, une vie

Deux expos hommages à ce grand écrivain belge disparu à l’avant-veille de son centenaire.
 

749715

Un labyrinthe, Lionel, dessine un labyrinthe!” C’est par cet appel d’Henry Bauchau, alors psy à Paris, que commence en 1976 le parcours artistique d’un ado dévasté. Crayons à la main, Lionel s’absorbe dans un réseau de galeries. Et ses angoisses s’éloignent. Et ses créations sont de qualité. L’expérience aboutit pour Bauchau à un livre, L’enfant bleu (Actes Sud, 2004). Sous ce titre,  le musée art)&(marges rassemble, au cœur des Marolles, des œuvres de Lionel. En cinq chapitres s’y déploie un monde où les dédales de Paris abritent des monstres auxquels Lionel n’échappe qu’en se réfugiant dans des îles ou des forêts.

Invitation au rêve, cet univers de liberté interpelle par son étrange beauté. Mais quel homme était ce Bauchau qui rencontra Lionel au cœur de l’art? Dialogue entre l’œuvre et la vie, l’expo Henry Bauchau du Musée de Mariemont rassemble des créations (peintures, sculptures, dessins) de l’écrivain même ou d’autres qui croisèrent sa route souvent complexe.  Certes plus difficile à aborder que L’enfant bleu, cette expo reste pourtant accessible. Plus qu’un écrivain et qu’un psychanalyste, c’est en effet un être humain qu’on y découvre avec émotion. Un être qui traversa le 20e siècle. Disparu en septembre dernier, il aurait eu 100 ans ce  mois-ci. – P.N.

> Lionel, l’enfant bleu , jusqu’au 27/1. art)&(marges, rue Haute 312, 1000 Bruxelles. Fermé lu. Le 20/1, à 11 h: rencontre avec l’artiste Lionel et Anouck Cape, commissaire de l’expo. 02/533.94.90. www.artetmarges.be

> Henry Bauchau, l’épreuve du temps, jusqu’au 24/2. Fermé les lu. (sauf fériés). Musée de Mariemont, 7140 Morlanwelz. 064/21.21.93. www.musee-mariemont.be

Plus d'actualité