Guillermo Guiz a un bon fond

Humoriste gonzo. Voilà la nomenclature qu’on inventerait pour situer Guillermo Guiz sur le spectre de l’humour.

1280711

D’abord pour son parcours: celui d’un journaliste et d’un ancien manager de boîte de nuit qui a appris la drôlerie dans le feu de l’action. Ensuite pour ses sujets de prédilection: les femmes, l’alcool et le sexe dans ses pires déclinaisons. Soit les thèmes ultra-galvaudés du stand-up classique mais que le chroniqueur de Sans chichis et de La Première parvient chaque fois à sublimer, en dénichant le décalage improbable. Enfin pour son style: fiévreux, échevelé et cru, mais compensé par une indéniable élégance. Celle qui permet de dire des vulgarités sans jamais être vulgaire. Alors que le stand-up consiste généralement à s’admirer le nombril, Guillermo Guiz, lui, semble beaucoup plus intéressé par ce qui se trouve plus bas. Pendant plus d’une heure, c’est surprenant, intelligent, mais surtout très, très drôle. – P.S.

> GUILLERMO GUIZ, jusqu’au 31/3 le mardi. Kings of Comedy Club, Bruxelles. www.kocc.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité