Grand Chelem pour Smash de Martin Solveig

Martin Solveig donne dans la surenchère marketing. Façon cinquième degré. Flanqué de son improbable manager à l’accent incertain (interprété par DJ Gregory qu’on n’attendait pas en amuseur perruqué), il multiplie les vidéos loufoques où il se fait rétamer au tennis par Bob Sinclar ou psychanalyser par François Rollin.

36076

Pour l’ultra-efficace Hello, le DJ français avait tourné un clip sur un central de Roland-Garros plein à craquer pour un match face à son pote Bob Sinclar. 35 millions de clics Youtube plus tard, "Smash" s’annonce par une vidéo réalisée au Stade de France à la mi-temps de France-Croatie. Sans doute faut-il n’y voir qu’un simple exercice d’autodérision. "Smash" montre en tout cas un Solveig sûr de son art, très à l’aise dans cette dance pop accrocheuse. On y remarque un putassier Ready 2 Go, nouveau single avec Kele, ou un charmant Let’s Not Play Game avec Sunday Girl. Quant aux complices canadiens de Dragonette, ils se détachent sur quatre titres dont les tubes Hello et Boys & Girls

Martin Solveig
Smash
Universal

Le 23/7 au Tomorrow Land.
Le 24/7 aux Francofolies de Spa.

Sur le même sujet
Plus d'actualité