Ghost Trick – détective fantôme: Sherlock, es-tu là?

Non, la messe des jeux vidéo n'est pas dite. Il y a encore moyen de produire de l'original, de surprendre sans tomber dans l'élitisme. Fils des créateurs de Phoenix Wright, Ghost Trick la joue morbide.

1333

Non, la messe des jeux vidéo n’est pas dite. Il y a encore moyen de produire de l’original, de surprendre sans tomber dans l’élitisme. Fils des créateurs de Phoenix Wright, Ghost Trick la joue morbide.

Les héros? Des morts, qui s’expriment par la pensée, animent des objets et se déplacent par les lignes téléphoniques pour empêcher que des meurtres soient commis, pour savoir comment ils sont décédés et aussi – qui sait? – pour ressusciter.

Les personnages sont bien tapés et l’absence de détourage apporte à l’ensemble un côté « peinture animée » du meilleur aloi. Ce n’est pas toujours lisible, mais c’est élégant et fort agréable à l’œil. C’est clair: en matière d’enquête, une nouvelle franchise est née. – E.M.

Ghost Trick: détective fantôme
Capcom/Nintendo, DS
Notre avis: 3 étoiles

Plus d'actualité