Le théâtre nous a habitué à servir les grands textes. Krzysztof Warlikowski, lui, se sert des grands textes pour faire du théâtre.

29919

Comme il avait déjà fait avec le fabuleux (A)pollonia en 2009 (construit sur des écrits d'Eschyle, Euripide, Hanna Krall et Jonathan Littell), le metteur en scène polonais propose Fin, collage entre le scénario d'un film jamais tourné de Bernard-Marie Koltès, le célèbre Procès de Kafka et un roman du Prix Nobel de littérature John Maxwell Coetzee.

Warlikowski invente des images nées de ses lectures et dégage un thème commun porté par tous ses personnages: le face-à-face avec la mort. Proche de l'univers de David Lynch, la narration ne suit pas la ligne droite de la logique, donnant la sensation de se perdre dans un labyrinthe. Pour trouver la sortie (mais en est-ce bien une?), il faudra chercher pendant quatre heures dans la substance d'un génie de la scénographie. Le travail de Warlikowski est, sans doute, ce qui se fait de mieux sur la scène du théâtre contemporain. Un must.

> Les 10 et 11/5, 20h15. Théâtre de la Place, place de l'Yser, 4000 Liège. 04/342.00.00. www.theatredelaplace.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité