Far Cry 3

Far Cry 3, trip de l'année? Sexy, enivrant, idyllique et cauchemardesque.

667419

Ça vous dit, des vacances sur une île tropicale, au soleil, pour faire la fête jour et nuit? Ça vous dit que  ces vacances tournent au cauchemar? C’est ce qui arrive à Jason Brody, ses deux frères et leurs amis, pris en otage sur les magnifiques îles Rook par un dégénéré aussi fou que fascinant, le magnifique Vaas. A l’origine, Far Cry est surtout une démonstration technique sur PC mettant en avant une jungle luxuriante, des rivières gorgées d’eau cristalline. Depuis, Ubisoft a repris la licence – pour le pire (le portage des 2 premiers épisodes sur console) et le meilleur avec ce troisième épisode.

Comment un étudiant d’UCLA, bien sous tous rapports, se retrouve-t-il à brûler au lance-flammes des champs de cannabis avec Damian Marley en fond sonore sur Make It Bun Dem? Le producteur, Dan Hay a puisé son inspiration dans des films comme The Beach, The Road, The Deer Hunter, Delivrance et, pour la mise en scène en caméra subjective, Clover Field ou Blair Witch Project. Son équipe à Ubisoft Montréal, très jeune, a apporté les codes d’une génération qui rêve de sensations fortes et de vie sauvage.

Comme Skyrim l’an passé, Far Cry 3 est un énorme bac à sable que l’on va d’abord apprivoiser en rétablissant les transmissions sur l’île, en chassant pour améliorer son équipement et en se préparant des mixtures à base de plantes pour booster ses compétences.

On prend aussi possession des territoires en chassant les chefs locaux, en configurant ses parties pour le multijoueur. Jouissif manette en main grâce aux nombreuses animations du personnage et malgré la vue subjective, Far Cry 3 se distingue surtout par son scénario prenant et sa réalisation aussi inspirée qu’innovante. Sans aucun doute l’un des meilleurs jeux de l’année!

Far Cry 3
PS3 360 PC
Ubisoft/Ubisoft.

Sur le même sujet
Plus d'actualité