Fabrice Murgia: De Melting-Pot Café au National

Wonderboy du théâtre, il propose Exils, spectacle autour de la question "Qui est étranger à quoi?".

219019

Les choses se sont emballées autour de la personnalité de Fabrice Murgia (28 ans) qui semble mettre d'accord le petit monde intello du théâtre. Oui, car ce garçon – on ne cachera pas qu'on l'a découvert dans Melting-Pot Café (la série de la RTBF à accent aussi proche de son travail théâtral qu'Annie Cordy est connectée à Marguerite Duras) – est devenu la coqueluche des amateurs de projets scéniques dont l'ambition est de faire passer du message.

Fabrice Murgia, qui a fait le garçon coiffeur pour Eric-Emmanuel Schmitt dans Odette Toulemonde, a trois spectacles sous le bras – Chronique d'une ville épuisée, Le chagrin des ogres et Dieu est un DJ, autant de cartes de visite qui lui ont ouvert les portes des théâtres et des festivals européens, notamment celui d'Avignon, le Roland Garros du théâtre où il pourrait se faire remarquer d'ici 2014. En attendant, son nouveau spectacle – Exils – suit quatre destins, explore les thèmes du déracinement et de l'identité, l'abandon de soi et le dédoublement. Des questionnements qui ont traversé la chronique familiale de Murgia (sa mère est espagnole, son père est sarde) et qu'il projette dans une actualité qui fait la course du monde.

Exils. Jusqu'au 11/2. Théâtre National, boulevard Emile Jacqmain 111-115, 1000 Bruxelles. 02/203.53.93.
www.theatrenational.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité