Expo: Un autre visage de Jordaens

En regard de Rubens l’humaniste et Van Dyck le portraitiste des rois, Jordaens apparaît comme un homme simple, un jouisseur. 

651887

Pourtant, loin d’être un suiveur servile, voire vulgaire de Rubens, l’artiste transfigure de manière très personnelle les Fables d’Esope, l’Odyssée d’Homère ou les Métamorphoses d’Ovide.

Même sans être sensible à cette esthétique baroque, on ne peut qu’être admiratif de la vie, la lumière, la maîtrise se dégageant de cette série de déesses, d’Apollons, de satyres, de belles musculatures et nudités décomplexées, le tout au service d’une vraie réflexion sur la nature humaine.

Un ensemble de 120 peintures, dessins, sculptures provenant des plus grands musées font redécouvrir un peintre d’une qualité exceptionnelle. Laissez-vous surprendre!

Jordaens et l’Antiquité. Jusqu’au 27/01/2013.  Musée Royaux des Beaux-Arts, rue de la Régence 3, 1000 Bxl. 10h-17h00. Du mardi au dimanche, de 10 à 17 h. 02/508.32.11 www.expo-jordaens.be

Plus d'actualité