Expo: Stanley Kubrick en images

Très belle rétrospective des photos du réalisateur américain. L'expo dont on parle

334204

La légende dit que c’est son père qui a offert à Stanley Kubrick, alors âgé de 13 ans, son premier appareil photo. On ne peut que remercier ce géniteur qui ignorait sans doute (mais on ne peut jurer de rien) qu’il était le père d’un génie.

Maître de l’histoire du cinéma, ça on le sait, mais grand styliste de la photographie aussi, ça on le sait moins. La rétrospective qui vient d’ouvrir à Bruxelles corrige le tir et montre une direction de l’itinéraire artistique de Kubrick absolument captivante. L’ensemble de photographies en noir et blanc exposé aux Beaux-Arts est tout simplement magistral.

Scènes de la vie populaire dans le quotidien du New York jazz des années 40 et 50. On dira toute notre affection pour la série consacrée à Mickey, jeune garçon de 12 ans qui, après l’école et pour subvenir aux besoins de sa famille, travaille comme cireur de chaussures. Scènes de la vie de la haute – les hobbies fainéants de Betsy von Fürstenberg et de ses amis.

Scènes de la vie bizarre – les artistes et les animaux d’un cirque. Scènes de la vie d’ailleurs – magnifique reportage dans les rues du Portugal. Mais aussi portraits de personnalités, la production la plus marquante demeurant celle – osée et d’une grande modernité – que Kubrick dédie en 1950 au boxeur Rocky Graziano.

Une ambiance de film noir (genre qu’il connaît), des gueules qu’on croirait inventées pour la littérature de gare, des cadrages qui saisissent toute la tension d’une ville aussi lumineuse que ténébreuse. C’est fort, et joliment mis en scène dans une lumière soft swing qui épouse à merveille la flânerie.

Jusqu’au 1/7. Musée royaux des Beaux-Arts, rue de la Régence 3, 1000 Bruxelles. Du mardi au dimanche, de 10 à 18h. 02/508.32.11. www.fine-arts-museum.eu

A l’occasion de l’expo, cycle Stanley Kubrick du 9/5 au 16/6 à la Cinematek et Flagey. www.cinematek.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité