Expo Roman Polanski

De l'homme, de sa traversée tumultueuse de l'histoire et de la vie, l'expo ne dit rien.

138568

Son enfance dans le ghetto de Cracovie, la déportation de ses parents à Auschwitz, l'assassinat de son épouse Sharon Tate en 1969 par un détraqué à Los Angeles, l'incarcération aux Etats-Unis en 1977 pour viol sur mineure et la récente arrestation en Suisse pour ce même crime ne seront pas évoqués. Seul compte ici le cinéaste au travail et c'est tant mieux.

Né à Paris de parents polonais en 1933, Polanski produit un cinéma mordant qui embrasse le siècle et nous subjugue toujours (on attend avec impatience la sortie de Carnage). Devant ou derrière la caméra, de ses débuts à la fameuse école de cinéma de Lodz en Pologne à la consécration mondiale pour Le pianiste en 2002 (palme d'or au festival de Cannes, oscar du meilleur réalisateur), l'expo brasse les multiples facettes d'un cinéaste hors du commun.

Une collection d'affiches vintage (sublime profil de Mia Farrow pour Rosemary's Baby) et une série de clichés de Polanski donnant des indications de jeu à Deneuve (Répulsion), à Nicholson (Chinatown) ou à Johnny Depp accompagnent des commentaires savoureux de son œuvre par ses collègues cinéastes (de David Lynch à Andrzej Wajda). L'expo se termine par un montage des films de Polanski acteur, où se révèle, derrière un physique toujours juvénile et mutin, la séduction totale d'un artiste ambigu et puissant. À voir.

Roman Polanski. Acteur et réalisateur. Jusqu'au 8/1/12. Bozar, rue Ravenstein 23, 1000 Bruxelles. 02/507.82.00. www.bozar.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité