Expo: A Pop Nightmare

A Pop Nightmare, rétrospective de l'artiste belge Pascal Bernier, l'homme connu pour soigner les biches blessées et faire copuler les nounours. 

648646

On se souvient d’une oeuvre monumentale (deux ours en pleine exercice de copulation) installée dans la vitrine d’une  boutique fashion de la capitale qui avait fait beaucoup réagir les passants et les voisinage. C’est que, sous ses allures d’univers à peluches, le monde de Pascal Bernier est dérangeant. Pascal Bernier attire le regard du spectateur par la joliesse de ses images, mais c’est pour mieux le kidnapper dans la ruelle mal famée de ses questionnements.

Des ours blancs comme deux fétiches de la bonne conscience écologique d’aujourd’hui, mais qui s’adonne à la sodomie. Des papillons qui ont des ailes d’avions qui ressemblent – comme deux gouttes de kérozène – à des ailes d’avion de guerre. Comme pour opposer la raffinement de la nature à la brutalité de la nature humaine. Des fleurs martyrisées et passées à taba – dans la série Flowers Serial Killer. Des animaux de la forêt (biches, faons, renards, marcassins…), mais aussi de la savane (éléphant, rhinocéros, lionceaux…), victimes de chasseurs, blessées et bandés – sans doutes parmi les oeuvres les plus célèbres de l’artiste.

C’est évidemment la cruauté et le mystère des blessures de la vie qu’interroge Bernier à travers des dispositifs qui prêtent à sourire. Ce squelette qui fait des exercices de body-building, alors qu’il n’y a plus rien à muscler, nous renvoie l’image de notre propre déchéance. Ces têtes de morts construits de confettis, comme des pétales multicolores, nous rappellent que l’existence est un carnaval – ridicule! – dont personne ne sort vainqueur. Le public est parfois réticent à pousser la porte d’expo d’art contemporain, mais avec son bestiaire (de Disney dégénéré), Pascal Berner a su le prendre par les sentiments…

A Pop Nightmare. Jusqu’au 18/11. Botanique, rue Royale 236, 1210 Bruxelles. Du mercredi au dimanche, de 12 à 20h.  02/226.12.11. www.botanique.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité