Expo: Paniers, Baleines et Jabots. La mode au XVIIIe siècle.

L'expo Paniers, baleines et jabots ouvre le vestiaire des fans de Marie-Antoinette et exhibe des fanfreluches de haute préciosité.

348861

A deux pas du centre touristique de Bruxelles (c'est-à-dire à deux rues de la Grand-Place), le Musée du Costume et de la Dentelle s'active pour proposer des expos thématiques, à la fois grand public et cultivées.

Celle-ci, tour d'horizon de la mode au XVIIIe (jusqu'il y a peu relayée par une passionnante programmation à la Cinematek) met en évidence des pièces d'une rare préciosité, mais surtout tente une approche sensée de la garde-robe d'aujourd'hui. Les caprices de la mode ont toujours existé, ce n'est pas une invention de l'ère fashion et le XVIIIe n'en a pas été protégé.

La preuve par les vêtements exposés ici qui, on le sait car on le voit, ont traversé les années grâce à des retouches. Les élégantes n'hésitaient donc pas à remettre au goût du jour leurs robes selon les nouveaux diktats de la tendance, les tailleurs intervenaient sur les habits, inventant, sans le savoir, la customisation.

L'expo souligne l'idée que nos vêtements ne tombent pas du ciel et que l'évolution de notre silhouette s'inscrit dans une continuité dont on voit ici les lignes fortes.

On flânera donc entre les redingotes, les habits, les éventails, les rubans, les robes dont les matières précieuses et les volumes nous paraissent quasi handicapants dans le mouvement, notamment par l'utilisation des paniers et des baleines.

Ces objets dictant le maintien nous paraissent, aujourd'hui, être des outils de torture, ils n'étaient que la voie obligée d'un raffinement auquel devaient se soumettre les femmes de l'époque. Des objets qui, peut-être, ont aussi transformé le corps occidental. Idée promenade assurée 100 % intéressante.

Paniers, Baleines et Jabots. La mode au XVIIIe siècle.
Jusqu'au 31/12. Musée du Costume et de la Dentelle, rue de la Violette 12, 1000 Bruxelles. Du lundi au dimanche, de 10 à 17 h. Fermé mercredi. 02/213.44.50.

Sur le même sujet
Plus d'actualité