[EXPO] Oursler, le magicien

Un enchantement. Voilà qui résume à sa plus simple expression l'exposition que le Mac's consacre à l'artiste américain Tony Oursler. Révélé récemment au grand public pour avoir conçu le vidéoclip de Where Are We Now de David Bowie, Oursler ne peut toutefois être résumé à sa collaboration avec le Thin White Duke.

1005736

En effet, fort d'une carrière de trente-cinq ans, cet artiste a tout simplement révolutionné l'art vidéo. Comment? En le faisant sortir du cadre, préférant projeter ses œuvres sur des installations que sur des écrans. Ici, tout est donc vidéo. Mais point de surface plane à proprement parler. Oursler préférant jouer les magiciens en donnant vie à de petites poupées de chiffon ou à de massives formes circulaires sur lesquelles il projette des pupilles.

Plus loin dans l'exposition, nous croisons alors des œuvres plus récentes: les Micros où Oursler, sur des formes censées représenter notre cerveau, projette en miniature une cartographie de nos images cérébrales où se heurtent nos fantasmes (les femmes par exemple) et nos plus grandes angoisses (la mort). A moins que ce ne soit le contraire. Autre clou de l'exposition, une œuvre commandée et créée spécialement pour le Mac's: Phantasmagoria, un dispositif d'une quarantaine de mètres de long où l'on retrouve pêle-mêle le miroir d'Archimède, des jeux vidéo de guerre, des portraits-robots, une toile d'araignée et autres dessins d'enfants à qui Oursler a demandé de dessiner leurs plus grandes peurs. Fascinante, intrigante, ludique, osons le mot: magique, le travail d'Oursler se dévoile au premier coup d'œil. Par enchantement. Bien plus facile d'accès que la plupart des autres expositions d'art contemporain, Phantasmagoria est sans aucun doute l'un des hauts faits de l'année. Ne la manquez donc sous aucun prétexte.

> PHANTASMAGORIA. Mac's, site du Grand-Hornu, rue Sainte-Louise 82, 7301 Hornu. www.mac-s.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité