Expo Dave Anderson à Charleroi

Le regard sans préjugé du photographe Dave Anderson sur une ville mal-aimée.

590801

Charleroi est souvent synonyme de vitrines désertées, de laissés-pour-compte, d’industries en lambeaux, de danger. Pour aller au-delà de ces clichés, le Musée de la Photo de Charleroi invite des photographes d’ailleurs à venir faire le portrait de la ville. Après le Français Bernard Plossu qui opta pour une vision urbaine du fameux "ring", c’est l’Américain Dave Anderson, originaire du Michigan, “un Etat où nous avons aussi un passé fait d’usines et de sidérurgies”, qui s’y est baladé.

Sa conclusion? "Charleroi is an Amazing Place!" Au fil des 120 photos, on croise un facteur consciencieux, des ados shootant dans un ballon au milieu de nulle part, le sourire d’une jolie fille au béret blanc marchant dans la neige, les regards mi-amusés, mi-intrigués d‘une jeune femme et de son "gamin" sur le pas de la porte. Il y a aussi ce chat fièrement trimballé en bagnole par un jeune rasta. Ce môme tentant en plein centre-ville de rafistoler son vélo.

Rien chez Anderson ne ressemble à des photos pour offices du tourisme. Rien n’occulte les fonds de grenier trash abandonnés au coin des rues ou ces casques de mineurs devenus obsolètes. Mais tout y raconte qu’à Charleroi aussi, on rit, on aime et on essaie d’être heureux, tout en taguant de vibrants S.O.S. sur les palissades. Tendre et humain. On aime ça.

DAVE ANDERSON, jusqu’au 20/1/13. Musée de la Photo, av. Paul Pastur 11, 6032 Charleroi. Du mardi au dimanche, de 10 à 18 h. 071/43.58.10. www.museephoto.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité