Expo: Chine – L’art contre la censure

Deuxième puissance économique de la planète, mais dernière sur la liste des pays défenseurs des droits de l'homme, la Chine est devenue en 2012 le premier marché de l'art contemporain.

510160

C’est à Pékin ou Shanghai que se décident les cotes des artistes qui sont en train de détrôner Picasso ou Bacon, Andy Warhol ou Jeff Koons.

Qui sont-il? A travers son expo Red Land, Yellow Stars, la galerie Libre Cours à Bruxelles vous propose de découvrir des artistes chinois dissidents. Les frères Gao, deux enfants victimes de la Révolution culturelle, aujourd’hui blogueurs invétérés et artistes militants, qui dénoncent à travers des photomontages la censure du régime de Pékin. Parce qu’elles brisent des tabous sociaux, leurs œuvres sont interdites en Chine, mais elles voyagent dans le monde entier.

A découvrir aussi, Fan Jiupeng (photo) ou la jeune artiste Li Rui issue de la nouvelle génération, dont les peintures sur coupelles de verre déforment les visages, pour mieux rappeler les distorsions dont sont victimes les citoyens chinois. Volontiers expressionnistes, maniant l’humour et la provocation, les sept artistes représentés ici posent un regard nécessaire et engagé sur les évolutions explosives d’un pays pétri de contradictions, où la liberté d’expression ne rime pas toujours avec le boom économique. A voir.

RED LAND, YELLOW STARS, jusqu’au 20/10. Galerie Libre Cours, rue de Stassart 100, 1050 Bruxelles. www.galerielibrecours.eu

Sur le même sujet
Plus d'actualité