… Et puis j’ai demandé à Christian de jouer l’intro de Ziggy Stardust

C'est un ovni théâtral. Un petit bijou d'imagination. Un délire à taille humaine. Renaud Cojo, fan de David Bowie, s'intéressait de très près à sa période Ziggy Stardust.

20133

C’est un ovni théâtral. Un petit bijou d’imagination. Un délire à taille humaine. Renaud Cojo, fan de David Bowie, s’intéressait de très près à sa période Ziggy Stardust.

Pour la comprendre, il s’entoure donc d’un psychiatre (à qui il livre ses interrogations personnelles), d’un stagiaire très coopérant (Romain Finart) et d’un autre fan du chanteur – Elliot Manceau, dégoté par le metteur en scène sur Daily Motion et qui, sur les planches, interprète quelques morceaux dans une cabine téléphonique rouge…

La cabine? Référence à la pochette de l’album « The rise and fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars ». En condensant ses différentes recherches sur le chanteur (voyage sur les traces de Stardust) et sur la schizophrénie, Renaud Cojo réussit une pièce excitante, à la fois profonde et complètement déjantée. Immanquable. – A.N.

> Du 22 au 25/2, 20h30. Théâtre 140, av. Eugène Plasky 140, 1030 Bruxelles. De 8 à 15 €. 02/733.97.08. www.theatre140.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité