DVD: Polisse

Snobé aux Césars, un film coup de poing dans la gueule!

326908

On devrait s’y habituer: à chaque nouveau film réalisé par l’insaisissable Maïwenn, on est a priori perplexe. Pourtant, elle surprend chaque fois en bien. Après un intéressant Pardonnez-moi et un savoureux Bal des actrices, elle étonne encore plus en plaçant la barre très haut.

Elle conserve cette manière de brouiller la frontière entre réalité et fiction, de présenter un semblant de chaos en fait très organisé. Pendant deux heures, elle nous confronte à des enquêtes parfois très glauques (il est beaucoup question de pédophilie) entrecoupées de scènes qui nous montrent comment les policiers tentent de vivre malgré tout, de ne pas laisser les horreurs vues en journée contaminer leur vie en dehors du commissariat. Ils n’y arrivent pas toujours, loin de là.

Vu la lourdeur du sujet, Polisse tient presque du miracle. Bien sûr, quelques scènes secouent et serrent la gorge mais Maïwenn évite la complaisance grâce, notamment, à un montage (un des deux seuls césars remportés par le film) rapide qui évite de s’appesantir. Il fait alterner les moments les plus durs avec des respirations en forme de soupapes.

Et puis, il y a les acteurs globalement saisissants qui, malgré l’abondance de têtes connues, nous font croire instantanément à leurs personnages. On voudrait tous les citer (mention particulière quand même à JoeyStarr et Marina Foïs) et un prix d’interprétation collectif à Cannes aurait été amplement mérité (il y eut quand même un prix du jury).

Curieusement, le point faible du film est le rôle tenu par Maïwenn elle-même dont l’utilité dramaturgique ne paraît pas évidente. La fin aussi laisse un peu perplexe. Ces deux réserves mises à part, la réussite est indiscutable et vibre d’une intense et bouleversante nécessité. Attention: le blu-ray comporte beaucoup plus de bonus et une version légèrement plus longue (avec une scène d’amour inédite dans les salles).

Polisse
De et avec Maïwenn (2011). Avec Joey Starr, Karin Viard, Marina Foïs.
Cinéart/Twin Pics – 122’

Sur le même sujet
Plus d'actualité