Docteur Jekyll en one man show

Seul en scène pour un personnage double, Le cas Jekyll reprend aux Martyrs l'histoire du schizophrène le plus flippant de la littérature fantastique.

211521

Adaptée de la célèbre nouvelle de Stevenson L'étrange cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde (1886), la pièce nous plonge dans la tête du docteur pas très fréquentable. Personnage social et policé, Jekyll est habité par Hyde, son double maléfique et sauvage qu'il fait ressurgir par des expériences scientifiques très 19e siècle.

Créée pour Denis Podalydès en France, la pièce sera reprise chez nous par le talentueux Emmanuel Dekoninck qui jubile à l'avance: "Pour un comédien, c'est le rêve de pouvoir interpréter un personnage pareil. Jouer sur le dédoublement, c'est la quintessence du jeu d'acteur. Mais attention, la pièce n'est pas purement déclamatoire, Jekyll nous replonge dans l'action, prend le public à partie pour montrer comment notre côté animal, profond et instinctif peut parfois ressurgir, de manière terrifiante et drôle". Sur scène, un violoncelliste fera vibrer des cordes sombres qui rappelleront les bas-fonds de Londres. Ça file déjà des frissons!

LE CAS JEKYLL de Christine Montalbetti, mise en scène d'Elvire Brison, avec Emmanuel Dekoninck, Théâtre des Martyrs. 

Du 11 janvier au 18 février, et les dimanches 22 janvier et 5 février.

02/223.32.08.

Sur le même sujet
Plus d'actualité