Danse, Salomé, danse…

La Bible recèle des histoires étonnantes. Comme celle de Salomé, qui exigea comme récompense d'une danse devant le roi Hérodias la tête de saint Jean-Baptiste sur un plateau d'argent.

216662

Cette histoire érotique et violente inspira à Oscar Wilde, écrivain culte et décadent, une pièce de théâtre scandaleuse qui fut interdite pendant près de quarante ans en Angleterre. Emprisonné pour homosexualité en 1895, Wilde ne vit d'ailleurs jamais la pièce (c'était une époque, j'vous jure) avant de mourir en 1900.

Repris par le compositeur allemand Richard Strauss, le texte de Wilde donne lieu en 1905 à un opéra moderniste sensuel et sublime, qui culmine avec la danse des sept voiles de Salomé, véritable clou du spectacle. La mise en scène du Belge Guy Joosten (remarqué il y a deux ans avec Elektra de Strauss également) devrait ravir les amateurs. Pour les novices en matière d'opéra (il y a toujours des billets pas chers de dernière minute), Salomé devrait vous conquérir. Comme quoi la Bible, ça peut avoir du bon. – J.G.

SALOME, du 24/1 au 11/2. La Monnaie, place de la Monnaie, 1000 Bruxelles. 02/229.12.00. www.lamonnaie.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité