Danse: Clear Tears/Troubled Waters

”On perd des choses qui nous semblent acquises, on perd confiance en l'avenir". Le constat du chorégraphe Thierry Smits rapelle que nous traversons une crise sans précédent.

796105

La tentation de la nostalgie ne menant qu’à un état réactionnaire, c’est avec sept jeunes danseurs que l’auteur de To The Ones I Love propose de dépasser ce stade du mal-être. Et c’est avec une énergie rafraîchissante que les danseurs se plient à l’écriture chorégraphique sophistiquée de Smits.

Ils doivent se frayer un passage parmi neuf colonnes blanches de plus en plus menaçantes mais qui finissent par disparaître, dévoilant un nouvel espace de liberté. Les danseurs abandonnent alors leur gestes tendus pour gagner en légèreté et fluidité.

Derrière eux, la musique live de Tuxedomoon – représenté par Steven Brown et Blaine Reininger, deux des fondateurs du groupe américain -,  rejoint par Maxime Bodson, architecte sonore.

Les trois musiciens partagent les larmes des danseurs pour ensuite retrouver l’espoir dans une communion partagée avec le public. Un spectacle salutaire qui fait "table rase" de la crise.

Clear Tears/Troubled Waters, du 7 au 9/3.
Le Manège, rue Ransonnet 2, 4020 Liège. 04/342.00.00. www.theatredelaplace.be

Plus d'actualité