Création: L’écume des jours

L'écume des jours de Boris Vian par Emmanuel Dekoninck. Verdict: audacieux avec un goût de trop peu.

Création: L’écume des jours

Tout le monde a déjà connu ce sentiment: être déçu d'une pièce, non pas en raison de sa qualité intrinsèque, mais parce qu'on en attend beaucoup, eu égard à la taille de l'événement. L'écume des jours de Boris Vian, mis en scène par Emmanuel Dekoninck (Peter Pan), ça devait être une des créations de l'année. Comme ça, clac, à peine deux semaines après la rentrée… On espérait être enchanté. Mais Dekoninck signe "seulement" une bonne pièce. Une adaptation folle, enthousiaste et énergique du roman culte. Mais pas un éblouissement.

Colin (Julien Vargas) et Chloé (Marie du Bled) s'aiment, mais un nénuphar grandit dans les poumons de la belle qui, bientôt, ne pourra plus respirer. A côté d'eux, Alise (très chouette Violette Pallaro) et Chick (irrésistible Aurélien Ringelheim) consument leur passion pour Jean-Sol Partre, au point de nuire à leur amour… Tandis que la petite souris grise (Fanny Dumont) et le cuisinier (le toujours réjouissant Michelangelo Marchese) veillent sur les tourtereaux et qu'Isis (Nancy Philippot) enchante tout ce petit monde…

De l'univers de Vian, tout y est. Et peut-être même plus: le metteur en scène ne manque pas d'idées, et on le sent plus en proie à la boulimie qu'au manque d'imagination. Il n'empêche, on est sorti de cet Ecume avec un goût de trop peu. Si vous on conseille toutefois d'aller le voir, c'est pour son audace, et son énergie explosive. Et si on ne le louange pas, c'est qu'on croit Emmanuel Dekoninck capable d'encore mieux.

L'écume des jours. Jusqu'au 8/10, 20h30. Atelier 210, chaussée Saint-Pierre 210, 1040 Etterbeek. De 10 à 18 €. 02/732.25.98. www.atelier210.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité