Couleurs carolo: Charleroi, pays noir?

Événement À quelques pas de la gare de Charleroi, les 30 piliers qui soutiennent le ring s’animent de tons flashy.

43557

Toujours dans la Ville Basse, le Vecteur, un centre dédié aux cultures émergentes, a aussi pris des couleurs. Idem pour les 15 maisons autour de la place Michel Levie, dans la Ville Haute, qui se déclinent désormais en bleu, en vert… À épingler aussi: les 99 panneaux de la façade du proche site hospitalier Notre-Dame qui s’habillent d’un camaïeu de rouges. Mais que se passe-t-il à Charleroi? La ville participe au projet Let’s Colour de Levis. Cette initiative internationale entend transformer les espaces gris avec des couleurs éclatantes. Des rues de Rio de Janeiro au Brésil, des logements sociaux à Paris, une école de Jodhpur en Inde… ont déjà été repeints. Si la peinture est offerte par la marque, ce sont les communautés locales qui mettent la main à la pâte. À Charleroi, par exemple, les quinze façades en question ont été égayées par les habitants du quartier. Le but est double: rendre le cadre de vie plus beau, et permettre aux Carolos de se regrouper autour d’un projet fédérateur. Dans quelques jours, l’arc-en-ciel touchera encore le château d’eau Nexans, et le Rockerill, l’ancienne usine Cockerill à Marchienne-au-Pont. Qui oserait encore surnommer Charleroi "le Pays noir"? – J.A.

> Jusqu’au 6/8, dans six points de Charleroi. Toutes les informations sont disponibles sur la page Facebook de Couleurs carolo, et au 0483/36.28.73.

Sur le même sujet
Plus d'actualité