Congo Far West

Le photographe Sammy Baloji et l’écrivain Patrick Mudekereza, originaires de Lubumbashi au Congo, ont été invités à se plonger dans les collections du Musée de l’Afrique. Le but? Sélectionner des pièces sur lesquelles ils aimeraient travailler, "faire revivre les objets dormants".

37717

Plutôt modeste par son ampleur, l’expo qui dévoile aujourd’hui à Tervuren leurs créations est en revanche très interpellante par son approche contemporaine, libre et tournée vers l’avenir. Baloji a travaillé sur une série de photos produites lors d’une expédition coloniale menée au Katanga par Charles Lemaire. Il est reparti sur les traces de cette mission, a retrouvé les lieux, les petits-enfants des colonisés. Une manière de "reconquérir" artistiquement un territoire longtemps dominé par "l’Ouest". D’où le titre de l’expo.

Dans le même esprit, Mudekereza s’est penché, lui, sur les traités si (mal) traités entre Européens et dignitaires africains. Il sous-titre aussi avec poésie les scènes sculptées sur les défenses en ivoire de l’œuvre L’art au Congo, tirant ainsi de l’anonymat l’artiste congolais qui les réalisa. Cette expo à lecture plurielle et souvent émouvante se déroule sur fond de slam. "Et le poids des ombres sera plus léger"?

> Jusqu’au 4/9. Musée royal de l’Afrique centrale, Leuvensesteenweg 13, 3080 Tervuren. Du ma. au ve. de 10 à 17h. Sa. et di. jusque 18h. 4 € (+ accès aux expos permanentes), 02/769.52.71, www.africamuseum.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité