[CONCERT] Asaf Avidan

"La première fois que j'ai joué à l'Ancienne Belgique, c'était avec mon groupe Mojos voici trois ans. Je garde un très mauvais souvenir de ce concert et pas seulement parce qu'il n'y avait presque personne dans la salle.

955045

 En 2008, j'ai assisté en spectateur au festival de Werchter. Il y avait Jay Z, Neil Young et Radiohead à l'affiche. J'ai pensé que c'était le plus beau festival du monde et que ce serait magnifique d'y venir un jour comme artiste."

Le chanteur Asaf Avidan aura dû attendre cinq ans pour réaliser son rêve. Auteur d'un des tubes de l'année avec le remix (qu'il déteste) d'une de ses anciennes chansons, Recockning Song, ce fils d'un couple de diplomates de Jérusalem a rempli l'A.B. au printemps dernier, créé la sensation lors de la dernière édition de Werchter et joue encore les prolongations cette semaine avec un nouveau concert qui affiche complet. Sur "Different Pulses", son dernier album paru au mois de mars, Avidan impose des ambiances balkaniques, des cavalcades à la Ennio Morricone et des refrains désespérés sur des sonorités joyeuses. "Ma vie est comme une cicatrice, je gratte pour pouvoir saigner" chante-t-il sur "Different Pulses" de sa voix d'ange, qui évoque un mariage improbable entre Robert Plant et Janis Joplin. Mais on vous rassure, sur scène, il fait preuve d'une rare énergie et d'un humour décapant.

> ASAF AVIDAN, le 12/10, 20 h. Ancienne Belgique, Bruxelles. Complet mais liste d'attente.

Sur le même sujet
Plus d'actualité