BD: Tale Of Sand

L’album a fait l’effet d’une bombe, fin 2012, aux États-Unis. Et a entraîné une déferlante de prix, dont le prestigieux Eisner Award (qu’il a remporté dans trois catégories).

785743

Tale of Sand nourrissait une attente fébrile chez les aficionados. Un script oublié de Jim Henson – créateur des Muppets et réalisateur de Dark Crystal – écrit avec son partenaire Jerry Juhl et aujourd’hui dessiné par le prodige du comics Ramón K. Pérez, coqueluche des grandes maisons US – de DC à Marvel.

Ce projet datant des années 60 n’a jamais trouvé le chemin du grand écran. Et pour cause: son scénario consiste en une course-poursuite onirique, nourrie d’absurde visuel à la Tex Avery, peu fournie en dialogues et plantée en plein décor western.

Drôle, magnifiquement exécuté et totalement surréaliste, ceci n’est pas une BD. Mais c’est un des albums de l’année.

Tale of Sand
Jim Henson – Jerry Juhl – Ramón K. Pérez
Éditions Paquet, 160 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité