BD: Les petites gens

Il y a bien longtemps qu’une BD n’avait pas croqué avec autant de justesse les héros du quotidien.

649654

Les petites gens ne croule pas sous un amoncellement d’action, certes, mais ce n’est pas parce que ces gens sont ordinaires qu’ils n’ont rien à dire.

Vincent Zabus rentre, pour 24 heures, dans la vie de six personnes: un bouquiniste, une danseuse à la retraite, un jeune enfant et son père en deuil de la mère de famille, une vieille dame qui vit des ménages et un fonctionnaire blasé.

Au fil des cases, il les dénude, gratte leur banalité pour dévoiler ce que cache l’âme de chacun, les désirs secrets, les petites douleurs jusqu’à ce qu’il fasse mouche et touche le lecteur en plein cœur pour y déposer une petite trace d’humanité.

Le tout enrobé par les dessins racés de Thomas Campi. Et si les couleurs peuvent paraître fanées ou froides, c’est que la chaleur de ces Petites gens se trouve ailleurs…

Les petites gens
Vincent Zabus & Thomas Campi
Le Lombard, 72 p.

Plus d'actualité