BD: LE PETIT LIVRE ROCK

Hervé Bourhis, auteur du Petit livre rock, a presque 40 ans. Aujourd'hui, il arbore slim et moustache, et ça l'inquiète un peu à dire vrai, mais il se rassure en se disant que ça passera.

886991

Pas comme l’amour qu’il porte à la musique. Enfin, au rock pour être plus précis. Il l’a tatoué dans sa peau (de roux), et chevillé au cœur (de rockeur). L’auteur, drôle et grave à la fois (relire les indispensables Ingmar, Comix Remix ou Stéréo Club pour se le rappeler) a toujours chéri BD et musique.

De là à unir les deux pour nous raconter la grande histoire du rock, il n’y avait qu’un pas que ses boots ont tôt fait de franchir, non sans avoir préalablement donné un grand coup dans les conventions scientifiques ou les illusions d’objectivité prétendument indispensables à ce genre d’aventure.

Hervé Bourhis prévient d’ailleurs en intro: il n’a aucune légitimité pour écrire cet ouvrage, et c’est pour ça qu’il l’a fait. Bien plus qu’un aveu, c’est une déclaration d’amour et de fidélité à ce monde du rock: comme si les Stones avaient refusé de donner Satisfaction parce qu’ils n’avaient pas suivi de cours de solfège.

Ça donne un pas si petit livre carré (format 45 tours) qui, de 1915 (naissance du premier juke-box) à nos jours (le coup de chapeau à Ty Segall) brosse un portrait de ce qu’il aime, ce qui le fait (sou)rire, et le meut dans ce grand carnaval pathétique et génial.

Snobant avec superbe certaines entrées, mettant un accent grave et malicieux sur d’autres, cette fausse encyclopédie vraiment chronologique slalome et picore dans les dates et les noms, les anecdotes, les coups de foudre ou de gueule pour nous livrer son histoire du rock. Bref, ce Petit livre rock est injuste (parfois), vache (souvent) et subjectif (tout le temps), mais surtout diablement généreux.

Et c’est pour ça que c’est indispensable! Dargaud, qui a la bonne idée de le ressortir en version augmentée (la première édition datait de 2007) nous propose bien plus qu’un bonus: c’est l’aventure du rock  qui se prolonge!

Dommage effectivement de se passer de l’avis éclairé de notre auteur sur les dernières facéties de Lana Del Rey, Die antwoord ou Black Eyed Peas. Tout ce petit monde en prend pour son grade, et on en redemande.

Le petit livre rock
Hervé Bourhis
Dargaud, 120 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité