BD: Le curé

1935. Un jeune prêtre fraîchement débarqué dans un petit village, le père Vincent, cherche à trouver ses repères. La plupart de ses ouailles se réjouissent de son arrivée, mais il lui reste à se faire accepter par les plus récalcitrants.

64660

Quitte à se frotter au mépris du docteur Jarowski, personnage acariâtre et athée impénitent. Le médecin de campagne créera l’émoi parmi les villageois en invitant l’homme d’Église à dîner chez lui. C’est que les voies du Seigneur sont impénétrables… et les recoins de l’âme humaine davantage encore.

Christian de Metter et Laurent Lacoste mettent beaucoup de talent au service de ce polar rural qui fleure bon les Maigret et autres héros de Chabrol, dans lequel un prêtre tient le rôle principal. Casterman ne s’y trompe pas, en imitant pour sa couverture le liseré jaune sur fond noir de la Série Noire de Gallimard. Un régal pour les amateurs du genre. 

Le curé
Christian de Metter – Laurent Lacoste
Casterman, 100 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité